Uncategorized

CodeBoxx dévoile officiellement son concept et sa salle de classe

Québec, le mercredi 28 Novembre 2018 – CodeBoxx, l’école de technologie qui forme des individus de tous les horizons aux métiers des technologies à Québec depuis le mois d’août 2018, était heureux de convoquer ses fondateurs, ses partenaires, ses supporters et les acteurs du milieu politique et des technos  à un événement unique qui a permis de faire connaître la mission et les ambitions de l’organisme à but non-lucratif qui s’est implanté cet été dans la région de Québec. C’est dans nul autre endroit que le Complexe Vision du quartier Lebourgneuf que l’école a élu son premier domicile et peut ainsi offrir à ses participants des installations et des services de très haute qualité.

046A9986

Le choix de dévoiler le produit trois mois après les débuts de la formation de sa cohorte inaugurale a été fait consciencieusement par son PDG et fondateur Nicolas Genest: “Nous ne voulions pas présenter notre produit et notre concept avec seulement des promesses, nous voulions attendre d’avoir des résultats à partager et ceux que nous observons à travers cette première cohorte vont bien au-delà des objectifs que nous nous étions fixés. Nous sommes très fiers des participants que nous avons déjà présenté aux employeurs élites de notre cercle partenaire.”  

C’est fort de ces résultats déjà encourageants que CodeBoxx a pu expliquer les trois piliers de son concept d’apprentissage ultra-accéléré des technologies:

 

  • Un Programme de 14 thèmes délivrés en mode “Boot Camp”

 

Un programme original, conçu sur mesure pour le marché de Québec, expose les participants aux outils et aux pratiques les plus modernes et reconnues du marché de manière intensive. Le rythme effréné qui s’étale sur 14 semaines permet d’acquérir bon nombre de connaissances qui seront hautement valorisées par de futurs employeurs.

 

  • Une Simulation d’entreprise qui délivre de l’expérience immédiate

 

Chaque thème est exploré dans le contexte d’une entreprise fictive. L’immersion dans un contexte d’entreprise permet de développer les réflexes et les comportements qui seront sollicités lorsque les finissants intégreront de futures équipes de travail.

 

  • Des coachs forts d’une carrière active parrainent chaque participant

 

La résolution des problèmes et l’implémentation des livrables en ligne avec les exigences du programme se fait à l’aide de coachs seniors investis d’une mission de mentors. Ceux-ci encadrent et assistent les participants d’une manière adaptée à la personnalité individuelle de chacun.

046A0116

Chez CodeBoxx, on se targue de vouloir enseigner plus que les technologies explique Nadya Fortier, directrice des opérations de l’école: “On a une culture qu’on renforce semaine après semaine qui entoure les participants et les poussent à viser l’excellence dans l’exécution, de toujours chercher à en faire plus tout en demeurant flexibles et en tentant de reconnaître la simplicité même dans les situations les plus complexes. L’école développe les attitudes parallèlement aux aptitudes.”

Afin de déterminer si un tel programme est réellement fait pour le candidat, CodeBoxx démarre par une épreuve de sélection de deux semaines. L’épreuve permet aux participants de réaliser rapidement si le milieu des technologies est véritablement fait pour eux. L’aventure est vouée à se poursuivre au-delà des semaines de formation. L’organisme investit des ressources dans la communauté pour aider à démarrer du bon pied dans un nouvel emploi et alimente également d’éventuelles ambitions entrepreneuriales. “Avec CodeBoxx j’ouvre mon carnet d’adresse développé à Paris, à New York et dans Silicon Valley au cours des 16 dernières années. Nous sommes un incubateur de choix pour des concepts et des idées de qualité et on les expose à du vrai capital de risque” A fièrement souligné Nicolas Genest.

CodeBoxx ne manque pas d’ambition, l’organisme, avec son programme qu’il considère désormais validé, se sent capable d’être la bougie d’allumage de bon nombre de nouvelles carrières. L’école voudrait ouvrir de nouvelles classes dans des marchés clés et voudrait offrir un programme itinérant pour desservir les régions du Québec.

Uncategorized

Des participants témoignent de leur expérience!

Jeudi dernier, Nicolas Genest, PDG de CodeBoxx, était présent dans les studios de RadioPirate pour sa chronique hebdomadaire avec Jeff Fillion. Cependant, il avait une surprise pour ce dernier, porte-parole et co-fondateur de CodeBoxx: des courageux de la première cohorte, qui bat son plein depuis le 27 août dernier!

M.Genest avait à ses côtés Jabir Uredi Saidi, Valérie Beaupré et Mathieu Lortie, tous les 3 participants de CodeBoxx, qui étaient présents pour parler de leur expérience jusqu’à maintenant dans l’aventure CodeBoxx.

Chacun des participants a brièvement résumé son “background” et qu’est ce qui l’a mené à devenir un participant du boot camp. Par la suite s’en est suivi des témoignages fascinants sur l’expérience que vivent les 3 courageux de la première cohorte alors qu’ils en sont à la moitié du parcours total de 16 semaines. Un point commun a ressorti de cet entretien: le bootcamp qu’offre CodeBoxx est un expérience humaine et professionnelle incroyablement enrichissante et leur coffre à outils se remplie à un rythme très élevé.

Vous pouvez écouter l’audio complet ci-dessous:

https://goo.gl/CG5Nuf

Uncategorized

Le premier programme Genesis de l’histoire de CodeBoxx est un succès!

Ça y est! Le premier programme Genesis de l’histoire de CodeBoxx a été complété avec succès ce vendredi 7 septembre! Ce programme de 2 semaines se veut une excellente épreuve de sélection pour la prochaine étape et non la moindre, le programme Odyssey de 14 semaines. Avec cette nouvelle étape de franchie, nous voulions donner un peu plus de détails sur ce fameux programme. Genesis, kossa donne?

Les 2 semaines que durent Genesis représentent un challenge à tous les niveaux; au niveau des compétences et outils à assimiler, au niveau mental afin de démontrer une persévérance et une détermination pour faire face aux nombreux obstacles, ainsi qu’au niveau social, où vous devez vous adapter à un nouvel environnement rapidement afin d’augmenter vos chances de succès au maximum. Le “meme” présenté ici, fabriqué d’ailleurs par un de nos participants, démontre très bien ce qui vous attends lors de ces 2 semaines intenses.

genesis
Un “meme” créé par un des participants durant Genesis

 

Au niveau technique, le programme débute par la création de votre site web en HTML5 ainsi qu’en CSS. Par la suite, les participants intègrent le JavaScript au site web de la compagnie fictive pour finalement terminer en node.js. De plus, parmi les éléments à acquérir, il y a également la mise en ligne dans le cloud de façon sécurisée ainsi que la maintenance du site en question. Ces étapes sont cruciales et nécessitent une assiduité au travail très importante. C’est de cette façon que les participants comprennent l’ampleur de ce qui les attend.

Nous avons recueilli de multiples commentaires qui font l’éloge du professionnalisme  des coaches parrains de la cohorte et de la rigueur du programme original monté de A à Z par Nicolas Genest.

“Je suis aussi impressionné par l’exactitude de la charge de travail requise. […] C’était au point comme si le programme était rodé depuis plusieurs cohortes. Je suis content de mon coach, Il sait donner les bonnes ressources pour répondre à mes questions ou résoudre les problèmes.”

“Le programme Genesis a été très gratifiant […] Je mentirais si je disais que j’ai pas “rushé”, il y a eu des moments de la semaine que je ne comprenais rien , mais avec l’aide des coachs et des autres étudiants ça été super.”

“Être un Codeboxx doit signifier quelque chose, on voit que c’est l’objectif de Nicolas et, c’est ce qui me plait. […] À la présentation d’ouverture du 27 août, mes attentes étaient très élevées, mais malgré tout, j’ai été impressionné. À chaque fois qu’on se fait annoncer quelque chose c’est à la hauteur ou mieux que ce à quoi je m’attendais.”

Genesis, comme tout le reste du programme d’ailleurs, exige un engagement complet de chaque participant. Nous ne le répéterons jamais assez: CodeBoxx est un boot camp intensif qui nécessite un don de soi de 16 semaines. La majorité des participants ont mis plusieurs heures de leurs fins de semaines afin de rester à jour et respecter la date limite pour les livrables.

Il y a une place spéciale dans l’histoire pour la cohorte des courageux qui ont les premiers fait confiance à CodeBoxx et à ce projet fou qui permet de découvrir et repousser une multitude de limites personnelles.

Uncategorized

CodeBoxx: Un projet ouvert à tous!

Depuis le lancement des inscriptions il y a quelques mois, plus de 100 personnes se sont inscrites à CodeBoxx. Sans tambour ni trompette, nous avons réussi à créer un buzz Picture1autour du projet et ce, en très peu de temps. L’engouement des futurs participants est tel que nous avons même dû procéder à l’élargissement de la première cohorte à 45 participants, soit 50% de plus que prévu originalement. Avec si peu d’effort marketing, la quantité d’inscription représente une première étape franchie avec un succès retentissant. De plus, la diversité des inscriptions a de quoi rendre les initiateurs du projet très fiers.

Dans un domaine qui attire une majorité d’hommes, nous pouvons affirmer que plus de 15% de nos inscriptions proviennent de femmes. L’environnement d’apprentissage que Picture2Codeboxx mettra en place accentuera la participation et l’implication des femmes. C’est une des missions de l’école et c’est aligné sur la vision de notre chef aux opérations, Nadya Fortier. Plusieurs ressources seront investies afin de promouvoir la participation des femmes dans ce projet qui libérera le potentiel de centaines de personnes dans les prochaines années.

Lorsqu’on parle de diversité dans les inscriptions, on parle aussi évidemment d’âge. La distribution de l’âge de nos participants est phénoménale. Des participants de toutes lesPicture3générations veulent embarquer dans l’aventure pour donner ou redonner un nouvel élan à leur vie professionnelle. Le quart des participants sont des jeunes de 15 à 24 ans à la recherche d’un défi stimulant. Plus du tiers de nos participants sont dans le groupe des 35-44 ans, et sont probablement à la recherche d’un nouveau défi à un moment charnière de leur carrière déjà amorcée ou dans un tournant de leur vie. Ces statistiques démontrent bien les différents besoins comblés par l’école. En bout de ligne, chaque participant, peu importe son âge, y trouvera son compte, et c’est un des objectifs primaires de Codeboxx.

Chez Codeboxx, parmi nos autres objectifs, nous voulions également retirer le plus de barrières à l’entrée possible, comme l’âge et le sexe, comme ce fût expliqué un peu plushaut. L’étape suivante concerne le background de nos inscrits. Quelle scolarité ont-ils et Picture4quelle est leur expérience en programmation. Peu importe la réponse à ces questions, lebut est d’avoir un maximum d’inscriptions diversifiées pour enrichir nos cohortes de personnes différentes. Jusqu’à présent, la réponse aura été excellente encore une fois. Moins du tiers de nos inscriptions ont une quelconque expérience universitaire, ce qui laisse une très grande place pour les autres inscrits venant d’autres horizons avec des parcours professionnels différents. La même situation s’applique lorsqu’on parle de l’expérience en programmation. La majorité de nos inscrits m’ont jamais touché de près ou de loin à Picture5tout ce qui est programmation. Considérant que 3 offres d’emploi sur 4 ne sont pas comblées par les finissants universitaires, les gens ont vu le potentiel énorme, actuel et futur, du domaine des technologies. C’est d’ailleurs cet avenir prometteur qui a sans doute poussé bon nombre de nos inscrits à faire le saut dans le vide dans le but d’améliorer leur sort. Chacun y trouve son compte, c’est ce qui fait la beauté et le caractère distinct de Codeboxx. Les formations similaires de type “boot camp” comme Codeboxx ont la cote aux États-Unis. Ils présentent des statistiques très stimulantes pour certaines personnes qui demanderaient toujours à être convaincues. Plus de 98% des gradués sortant de ces types de formation chez nos voisins du sud trouvent des emplois, et ce à des salaires qui varient selon les villes, mais qui tournent toujours autour d’une moyenne de $85,000 USD. Le domaine des technologies est en pleine expansion, et ça sera encore le cas pour des dizaines d’années. Pour faire partie de cette révolution, visitez https://codeboxx.biz/ et remplissez notre formulaire d’inscription dès maintenant pour être admis le plus rapidement possible.

 

Uncategorized

Lorsque vous serez accepté(e) au Boot Camp

Pour intégrer le programme de CodeBoxx, tout commence par le formulaire d’inscription. Le processus de sélection une fois complété vous amènera à connaître votre date d’invitation au programme “Genesis” d’une durée de deux semaines. Cela signifiera aussi que vous êtes intelligent(e), mature, motivé(e) et responsable. Des qualités qui seront hautement valorisées dans votre futur contexte de travail que ce soit en tant qu’employé élite, programmeur indépendant ou encore entrepreneur fondateur de votre startup. Le bootcamp met à l’épreuve votre capacité à collaborer efficacement avec les autres et vos connaissances technologiques. En fait, et vous le réaliserez rapidement, les meilleurs participants au programme ne seront pas nécessairement des dieux de la programmation. C’est votre préparation mentale qui jouera le plus grand rôle dans votre succès à apprendre les notions techniques et résoudre les problèmes qui se poseront devant vous. Voici quelques éléments clé de cette préparation mentale. Cet article est inspiré d’une publication hors-paire en anglais disponible ici pour référence.

PrepareLaunch

Ne Pas Faire:

#1  Ne pas surestimer ses habiletés et ses capacités

Surestimer ses talents et habiletés vient généralement d’un manque d’expérience et des excès de confiance sont attendus de la part de la plupart des débutants. Ces excès sont vite enrayés lorsque le participant prend de l’expérience à persévérer, sait ajuster ses expectatives et modifier ses comportements pour atteindre ses objectifs plutôt que de s’entêter dans des voies sans issue. Voici quelques points à ne pas sous-estimer dans un bootcamp afin de performer davantage:

  1. L’importance de taper vite et bien au clavier pour devenir un codeur productif (Au moins 70 mots par minute)
  2. Ne pas perdre de temps à réparer des erreurs insignifiantes
  3. Connaître ses repères au sein des systèmes d’exploitation et avoir des familiarités avec ses ordinateurs de travail
  4. Prendre soin de gérer et de compartimenter son temps
  5. Prendre des pauses régulièrement
  6. Gérer ses frustrations

Porter attention à tous ces points vont libérer temps et énergie qui pourront être consacrés à la collaboration, à la résolution de problèmes et à ajouter de la valeur à vos produits et vos solutions. De plus l’humilité et la retenue sont des traits hautement appréciés par des employeurs et des coéquipiers.

Voici quelques ressources qui permettent d’améliorer votre productivité:

#2 Pas de procrastination

Procrastiner transforme des dates de tombées confortables en véritables cauchemars et force des compromis sur la qualité et la profondeur des livrables qui ne sont pas toujours acceptables. Bien entendu toutes les formes de procrastination ne sont pas égales, prendre du recul face à un problème pour le comprendre dans son ensemble et valider la meilleure approche dans sa résolution permettra d’éviter “l’enlisement du développeur” (l’équivalent du syndrôme de la page blanche des auteurs). Ne sous-estimez pas le temps qui vous sera nécessaire pour accomplir une tâche. Donnez-vous plutôt de la marge et consultez des sources fiables pour tenter de gagner en productivité.

Mesurez votre temps de réalisation pauses incluses afin de parfaire vos estimations futures. Le focus est le meilleur remède contre la dissipation, et la procrastination.

#3 Ne pas abandonner trop tôt

Cette règle d’or s’applique autant aux projets en général qu’aux tâches individuelles qui la composent. Pour éviter l’abandon, il faut reconnaître l’importance que revêt un engagement ou une promesse. Il faut se promettre à soi-même de toujours terminer ce qu’on commence. Même si dans les faits ça ne sera pas le cas, il y a une distinction à faire entre l’abandon au premier signe de complexité et travailler dur jusqu’à ce que le mur ne frappe. En technologie, il existe un phénomène qu’on peut appeler la “Frustration Utile” qui suggère que les problèmes les plus complexes mènent à une plus grande créativité dans leur résolution. En termes de formation, il est fort probable que vous puissiez trouver une solution efficace à un problème via une simple recherche Google mais parfois, vouloir le résoudre soi-même mènera à une compréhension plus profonde et sera stockée dans une partie différente du cerveau qui témoignera d’une plus grande maîtrise.

Pour maintenir le cap sur la bonne direction, il vaut mieux éviter d’avoir trop de tâches en cours simultanément. Poursuivre seulement deux livres, cours ou tutoriels à la fois vous permettront de ne pas provoquer de découragement. Lorsque vous rencontrez un point de frustration, laissez le sujet en suspens pour y revenir plus tard. Entre-temps, n’essayez pas de trouver de solutions plus faciles ou de manoeuvres de contournement, conditionnez-vous plutôt à comprendre ce qui coince vraiment pour absolument terminer ce que vous avez commencé et ce sur quoi vous êtes attendu.

À Faire:

#1  Soyez honnête par rapport à vos capacités pour les améliorer

Nous avons tous nos forces et nos faiblesses. La cohorte qui entreprend le bootcamp avec vous comprendra des gens de divers horizons. Certains auront de l’expérience pertinente et contribueront significativement aux progrès du groupe. Cette dynamique ne se retrouve pas seulement dans le cadre du bootcamp mais également dans la vraie vie en entreprise et dans le cadre de vrais projets menés par de vraies équipes. Si une tâche qui vous est assignée vous amène hors de votre zone de confort, votre manière d’employer votre temps redouble d’importance: Allez-vous vous documenter sur le sujet pendant le temps de travail ou en dehors des heures de productivité ou vous référer à un membre de votre équipe compétent sur la question? Le filtre à appliquer pour répondre à un tel dilemme doit inclure la qualité de votre apprentissage et ce que vous voulez retirer de votre formation.

#2  Soyez organisé et conservez de la marge dans vos plans

Ne pas avoir de plan au moment de se lancer dans un projet ou une tâche, c’est planifier un échec. Subconsciemment, vous vous préparez à accepter de ne pas réussir, il n’y a donc pas lieu de planifier quoi que ce soit et de s’organiser. Un plan que vous avez en tête n’est pas un plan non plus, c’est une idée non-testée.

Voici la procédure pour bâtir un plan crédible:

  • Estimez sur la base de ce que vous savez le temps qu’il faudra pour terminer une tâche (Cet estimé ne sera pas exact)
  • Divisez cette tâche en jalons qui vous permettront de mesurer vos progrès
  • Réservez au moins 4 plages à votre agenda pour avancer sur les portions de la tâche en question (Les débordements sur les fins de semaine ne devraient compter que pour une journée).
  • Doublez le temps calculé de votre estimation et répartissez les plages de travail additionnelles à votre agenda pour connaître la date de livraison à laquelle vous pouvez vous commettre.
  • C’est Parti! Commencez immédiatement la tâche, ne la laissez pas en suspens.

#3  Rendez des comptes à vous-même et tenez vos engagements

Dans un Bootcamp, vous ne pourrez blâmer que vous. La rigueur de vos actions individuelles est de mise. Des quantités significatives de travail vous seront assignées et votre temps de productivité sera dédié à l’accomplissement de tâches dont d’autres équipiers dépendront peut-être.  Vous ne retirerez que le fruit des efforts que vous ferez et au fil de l’avancement du programme, les expectatives ne feront qu’augmenter jusqu’à ce que vous atteigniez le niveau d’un développeur junior ou potentiellement au-delà. Au bout d’un programme de quatorze semaines, c’est votre formation et votre carrière qui en bénéficiera et la différence se chiffre en dizaines de milliers de dollars. Une réputation de fiabilité est indispensable. C’est toute la motivation qu’il vous faudra.

#4  Ayez une approche orientée sur les tâches

Tentez de résoudre des problèmes avec des actions concrètes. Parfois la meilleure façon d’attaquer un problème est de commencer 😉 Si vous ne pouvez pas terminer sur un succès systématiquement il vous faut au moins viser à faire du progrès. Dans cette optique, aligner et compléter les tâches les unes derrière les autres est une garantie de progrès.

Le multi-tâches, cela pourrait sembler contre-intuitif, n’est pas une garantie de progrès. Il implique un risque de distraction. Une théorie nommée l’effet Zeigarnik suggère que nous avons tendance à réfléchir davantage aux tâches en supens. Ainsi, maintenir un nombre limité de tâches permet de demeurer motivé sur leur réalisation sans diluer ses efforts au-delà du raisonnable.

#5  Trichez en respectant les règles

Il est naturel de vouloir emprunter le chemin le plus facile et tant d’effort déployé sur des projets et des exercices vous poussera naturellement à couper certains coins ronds. Il faut accepter ces réflexes comme normaux. Cela ne doit tout simplement pas vous faire perdre vos objectifs de vue:

  • Il faut décider quand choisir de tricher (C’est Okay)
  • Il faut décider comment vous compenserez pour cette décision (Quand, Comment)

Ne vous mentez pas à vous-même, soyez conséquent et acceptez la responsabilité de vos choix.

#6  Augmentez votre endurance à l’échec et à la frustration

L’endurance croîtra naturellement avec le nombre d’heures que vous passerez à programmer. La frustration se dissipe en se changeant les idées, pas en s’entêtant. Ainsi essayez les pauses, les marches, l’exercice, la méditation. Il faut éviter les écrans incluant les téléphones. Ne vous éloignez pas trop, juste assez pour y revenir une fois que vous retrouvez les idées claires.

#7  Apprenez-en toujours davantage sur les Technologies et l’Industrie

La beauté du monde des technologies c’est que cette discipline permet de faire des incursions dans tous les domaines. La technologie peut également être centrale à une entreprise et travailler pour Microsoft, Google, Facebook ou Uber offre une toute autre perspective de nos métiers. Dans un environnement aussi favorable à notre profession, il faut cultiver notre carrière et se tenir à jour. Sortez de chez vous, rencontrez des collègues, parlez de techno, racontez votre histoire et écoutez celle de vos pairs. Beaucoup d’entre nous sont introvertis mais cela ne doit pas faire de vous des ermites. Lorsque vous aurez le soutien de votre employeur, appuyez sur l’accélérateur et payez-vous des conférences. Faites-vous inviter par vos fournisseurs et vos partenaires technologiques. Au fil du temps vous aurez du plaisir à réseauter et votre prochain emploi ou prochain défi est au bout de ces efforts.

#8  Prenez en compte la charge de travail

Le bootcamp de CodeBoxx maintient une grande intensité et vous constaterez des variations de semaine en semaine au fil des thèmes abordés. Si vous avez de l’expérience ou de la préparation sur une technologie, vous passerez probablement à travers les exercices rapidement et avec facilité. Profitez du temps récupéré pour vous préparer de façon égale au thème suivant ou documentez-vous sur un sujet que vous ne maîtrisez pas encore. L’avantage principal du Bootcamp c’est que c’est l’opportunité de se dédier à un objectif intensément sur une courte période. Le temps limité du programme inférieur à quatre mois permet de se dédier exclusiment durant cette période. La contre-partie de se dédier corps-et-âme à un bootcamp est le risque de surmenage. C’est une réelle possibilité qu’il est facile d’éviter en intégrant à votre routine des activités non reliées à la technologie. Ces activités n’ont pas à être physiques au-delà du raisonnable mais doivent tout-de-même permettre de vous changer les idées et de vous distraire des problèmes en cours de résolution. Généralement regarder une série télé ou jouer à un jeu video n’offrent pas de contrast suffisant.